Edition du jeudi 23 novembre 2017

Expo photos sur l’Afghanistan

 Afghan Dream, une exposition présentée à la Maison de la Région de Strasbourg du 12 au 30 mai 2016

Capture.JPG expo afghanistanPascal Mangin, Conseiller Régional d’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, président de la commission Culture, a inauguré l’exposition Afghan Dream, ce mercredi 12 mai 2016 à la Maison de la Région, à Strasbourg. Organisée par le Cercle du Rhin International, elle sera visible jusqu’au 30 mai prochain.
Les photographies de Sandra Calligaro y montreront l’évolution de la société afghane durant ces quinze dernières années, marquées par une situation géopolitique particulièrement instable et une présence internationale sur le sol afghan.

Deux univers

Cette exposition réunit de nombreuses photographies réalisées entre 2011 et 2015 à Kaboul, la capitale afghane, par l’artiste, fascinée par la fragilité du quotidien tourmenté de l’Afghanistan. En effet, alors que sévit l’insurrection talibane, qui affaiblit le gouvernement en place, l’Otan retire progressivement des troupes depuis 2014. Il en résulte une véritable différenciation entre le modèle de la classe urbaine à Kaboul, porteuse d’un projet de modernisation, et la conception rétrograde des talibans.
Cet écart entre deux univers opposés est mis en exergue avec talent grâce au regard aiguisé de Sandra Calligaro. La photographe met également en lumière le renouveau d’une classe moyenne et l’émergence d’une jeune génération, toutes deux avides d’ouverture et de liberté.

Recherche d’un idéal

C’est l’apparition d’une classe urbaine occidentalisée, évoquée par le titre de l’exposition Afghan Dream, en référence au rêve américain.
Ses photographies rendent compte de l’expérience de la ville au quotidien et montrent les habitants de Kaboul, les Kaboulis, de la manière la plus ordinaire possible, dans des situations qui les rendent plus proches du spectateur. Cette proximité laisse néanmoins entrevoir une société en perte de repères, à la recherche d’un idéal, ce que l’on devine avec tristesse…
L’exposition sera accompagnée d’une création sonore réalisée par Julie Rousse, avec le soutien du Centre National des Arts Plastiques.

Quelques mots sur l’artiste…

 

Sandra Calligaro est née en 1981. Photographe indépendante, elle travaille entre la France et l’Afghanistan depuis 2007. Après avoir suivi des études d’art et de photographie à l’Université Paris 8, elle se lance dans le grand reportage et fait un premier voyage en Afghanistan en 2007. Elle s’y installe finalement au bout de quelques mois. Depuis, la photographe réalise des reportages, des documentaires pour la presse, des commandes multimédia pour certaines ONG…
La photographe a également collaboré à plusieurs reprises avec l’Institut Français d’Afghanistan à Kaboul, organisant et coordonnant différentes expositions. Ses oeuvres sont régulièrement exposées : à la Bibliothèque Nationale de France en 2013, à la Maison Européenne de la Photographie, au Musée de la Photographie à Mougins et à l’Institut des Cultures d’Islam à Paris, entre 2008 et 2011.
Au cours des dernières années, son travail d’auteur s’est principalement concentré sur la ville de Kaboul et l’émergence d’une nouvelle classe urbaine. Le projet « Afghan Dream » a notamment été primé par la Bourse du Talent en 2013.
Plus d’informations sur le site de la photographe : www.sandracalligaro.com

 

Lire Aussi