Edition du samedi 16 décembre 2017

Jean d’Ormesson est mort

"Le meilleur de l'esprit français" pour Emmanuel Macron (Capture On n'est pas couché, France 2 )

“Le meilleur de l’esprit français” pour Emmanuel Macron (Capture On n’est pas couché, France 2 )

L’écrivain et académicien à l’esprit facétieux s’est éteint à l’âge de 92 ans en laissant derrière lui une œuvre littéraire immense.

On le croyait immortel tant on avait pris l’habitude de le voir vieillir sur les plateaux de télévision. Jean d’Ormesson est parti discrètement dans la nuit du 4 au 5 décembre 2017. C’était un amoureux de la langue française. Il nous laisse ses livres, son style raffiné, ses bons mots et son goût immodéré pour la vie.
Jean d’Ormesson était fils d’ambassadeur. Mais plutôt que la haute-fonction publique il préférera la littérature.
Agrégé de philosophie, auteur de très nombreux romans, Jean d’Ormesson a obtenu neuf prix littéraires dont le Grand prix du roman de l’Académie française pour « la Gloire de l’Empire » (1971). Il fut aussi le plus jeune académicien, à l’âge de 48 ans, en 1973.

« Le meilleur de l’esprit français »

Directeur du Figaro entre 1974 et 1977, Jean d’Ormesson était un habitué des plateaux de télévision et des émissions de radio où l’homme de culture à l’esprit vif et enjoué qu’il était faisait le bonheur des animateurs et des auditeurs.
Comme un clin d’œil au destin, le dernier livre publié par Jean d’Ormesson s’intitule « Je dirais malgré tout que cette vie fut belle ». Et le livre qui sortira prochainement est un pied de nez à la mort : « Et moi, je vis toujours ».
Dès que la nouvelle de sa mort fut connue, le Président de la République a salué l’écrivain qui était « le meilleur de l’esprit français… Un mélange unique d’intelligence, d’élégance et de malice, un prince des lettres sachant ne jamais se prendre au sérieux. L’œil, le sourire, les mots de Jean d’Ormesson nous manquent déjà. »

E.L

Lire Aussi